Logo Reulle-Vergy

GUIDE
« VOS DROITS ET DÉMARCHES »
POUR LES PARTICULIERS

Accueil particuliers / Argent / Droits de succession et de donation / Droits de donation : biens imposables et principales exonérations

Droits de donation : biens imposables et principales exonérations

Vous devez payer des droits de donation sur les biens que vous recevez par donation. Des exonérations existent, soit selon le type de biens donnés (argent, biens immobiliers, etc.), soit selon le bénéficiaire du don (dons familiaux, victimes d’actes de terrorisme).

Donateur domicilié en France

Si le donateur est domicilié en France , vous devez payer des droits de donation sur les biens reçus situés en France ou à l’étranger. Toutefois des règles particulières s’appliquent pour certains biens.

Sommes d’argent

L’intervention d’un notaire n’est pas obligatoire pour les dons manuels et les dons familiaux de sommes d’argent.

Certains dons de sommes d’argent ne sont pas soumis au paiement de droits de donation, sous conditions.

Dons familiaux

Le donateur doit avoir moins de 80 ans .

Le bénéficiaire du don doit être majeur (ou émancipé ) et être :

  • l’enfant, le petit-enfant ou l’arrière-petit-enfant du donateur

  • ou son neveu ou sa nièce si le donateur n’a pas de descendants

  • ou son petit-neveu ou sa petite-nièce en cas de décès des neveu et nièce

Seuls les enfants des frères et sœurs du donateur sont considérés comme neveu ou nièce.

À savoir

l’exonération s’applique uniquement aux dons de sommes d’argent effectués par chèque, virement ou en espèces.

Le bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 31 865 € sans avoir à payer de droits.

Ce plafond d’exonération s’applique aux donations effectuées par un même donateur à un même bénéficiaire.

L’exonération est renouvelable tous les 15 ans.

Exemple

Une tante effectuant un don à son neveu le 7 novembre 2015 pourra de nouveau lui donner une somme d’argent sans droits à payer à partir du 7 novembre 2030.

Le don peut être effectué :

  • par acte notarié

  • ou par contrat entre le donateur et le bénéficiaire (rédigé par le donateur)

  • ou avec le formulaire de don manuel.

Le bénéficiaire doit déclarer le don dans un délai de 1 mois à partir de la date du don. La déclaration se fait auprès du service fiscal chargé de l’enregistrement.

Pour les actes notariés, c’est le notaire qui s’occupe des formalités d’enregistrement.

À savoir

les donations entre proches bénéficient d’abattements spécifiques qui peuvent se cumuler avec l’exonération des dons familiaux de sommes d’argent.

Dons familiaux de soutien

Le bénéficiaire du don doit être :

  • l’enfant, le petit-enfant ou l’arrière-petit-enfant du donateur

  • ou son neveu ou sa nièce si le donateur n’a pas de descendants

Le bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 100 000 € d’un même donateur sans avoir à payer de droits.

L’argent doit être utilisé par le bénéficiaire, sous certaines conditions , dans un délai de 3 mois pour l’un des objectifs suivants :

  • Souscription au capital d’une petite entreprise

  • Travaux de rénovation énergétique de sa résidence principale dont il est propriétaire

  • Construction de sa résidence principale

Les sommes doivent être versées avant le 1 er juillet 2021.

Dons aux victimes d’actes de terrorisme

L’exonération concerne toute personne victime d’un acte de terrorisme, ou ses proches en cas de décès de celle-ci. Elle est exonérée de droits de donation sur les dons reçus en numéraire , y compris par une collecte en ligne.

Les proches de la victime sont les personnes suivantes :

L’exonération s’applique aux dons reçus dans l’année qui suit l’acte de terrorisme ou le décès de la victime.

Toutefois, aucun délai n’est exigé en cas de don versé par une fondation, une association reconnue d’utilité publique ou un organisme d’intérêt général.

Dons aux forces de l’ordre blessées en opération ou dans le cadre de leur mission

L’exonération concerne les militaires, policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers ou agents des douanes blessés en opération ou dans le cadre de leur mission. Ils sont exonérés de droits de donation sur les dons reçus en numéraire , y compris par une collecte en ligne.

En cas de décès, leurs proches bénéficient de l’exonération dans les mêmes conditions.

Les proches du défunt sont les personnes suivantes :

L’exonération s’applique aux dons reçus dans l’année suivant la blessure, ou dans les autres situations, le décès. Toutefois, aucun délai n’est exigé en cas de don versé par une fondation, une association reconnue d’utilité publique ou un organisme d’intérêt général.

Biens immobiliers

Les donations de biens immobiliers nécessitent l’intervention d’un notaire et un acte authentique .

Des règles particulières s’appliquent pour certains biens.

Monument historique

Si l’immeuble est classé ou inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, la donation est exonérée.

Logement acquis neuf entre juin 1993 et décembre 1994 (ou entre août et décembre 1995)

Pour la 1 re transmission du bien, la donation bénéficie d’une exonération partielle.

Logement locatif acquis entre août 1995 et décembre 1996

Pour la 1 re transmission du bien, la donation bénéficie d’une exonération partielle.

Bien forestier ou agricole

La donation bénéficie d’une exonération partielle.

Biens liés à l’activité économique (titres de sociétés, entreprises,…​)

Vous êtes partiellement exonéré de droits sur la donation des biens suivants, sous certaines conditions  :

  • Entreprise individuelle

  • Parts ou actions de société

Biens de haute valeur artistique ou historique

Si vous recevez un bien de haute valeur artistique ou historique, vous êtes exonéré de droits si vous en faites don à l’État, avec son agrément.

Il s’agit des biens suivants, sous certaines conditions :

  • Œuvre d’art

  • Livre ou document

  • Objet de collection

À savoir

vous pouvez choisir de conserver, votre vie durant, l’usage du bien donné.

Autres donations

Si le donateur est domicilié en France , vous devez payer des droits de donation sur les biens reçus situés en France ou à l’étranger.

Donateur domicilié à l’étranger

Le bénéficiaire a résidé en France au moins 6 ans pendant les 10 années avant la donation

Les biens situés en France et à l’étranger sont soumis au paiement des droits de donation .

Le bénéficiaire n’a pas résidé en France au moins 6 ans pendant les 10 années avant la donation

Les biens situés en France sont soumis au paiement des droits de donation .

Le bénéficiaire ne réside pas en France au jour de la donation

Les biens situés en France sont soumis au paiement des droits de donation .

À savoir

une convention internationale conclue entre la France et un pays étranger peut prévoir des règles différentes.

Direction de l’information légale et administrative

29/03/2021

Questions / réponses

Où s’adresser

Service d’information des impôts

Vous êtes un particulier

Par téléphone :

**0809 401 401**

Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h, hors jours fériés.

Service gratuit + prix appel

Vous êtes un professionnel

Par téléphone :

**0 806 000 225**

Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h, hors jours fériés.

Service gratuit + prix appel

Préparer votre démarche à l’aide de formulaires

A voir aussi :

Définitons

Vivre en couple : Mariage, Pacs ou concubinage (union libre)

Ascendant : Personne dont on est issu : parents, grands-parents, arrière-grands-parents,…​

Droits de donation : Sommes payées auprès des services fiscaux lorsque la propriété d’un bien est transmise gratuitement et de son vivant par une personne à une autre

En numéraire : Paiement en argent, qui peut être sous forme d’espèces, de chèques, de virements, etc.

Acte authentique : Document établi par un officier public compétent (notaire, huissier, officier d’état civil), rédigé selon les formalités exigées par la loi et dont le contenu peut avoir la même force qu’une décision judiciaire

Descendant : Enfant, petit-enfant, arrière petit-enfant

Pour en savoir plus

Références